Publié le

Histoire de la Nike Air Max, la plus célèbre des chaussures à bulle

The lightest 1

Représentée comme il se doit chez Chausport à travers une importante sélection de modèles pour homme, femme et enfant, la grande famille des Air Max fait indiscutablement partie des gammes les plus populaires de Nike.

Introduite sur le marché pour apporter une réponse efficace à des coureurs en quête de performances de plus en plus poussées, la chaussure à bulle a effectivement su s’imposer et s’adapter aux changements de mode pour continuer de séduire un très large public. Prisée autant par les nouvelles que les anciennes générations, elle est aujourd’hui un véritable monument dont l’engouement a poussé la marque au Swoosh à lui consacrer une journée célébrée chaque année par les distributeurs des quatre coins du monde : le « Air Max Day ».

Perçue à son lancement comme une révolution, la Air Max est donc une basket à l’histoire riche. Au fil de son développement, Chausport vous propose de vivre ou revivre cette histoire et d’en apprendre davantage sur la prochaine paire pour laquelle vous allez peut-être craquer.

NAISSANCE DE LA TECHNOLOGIE AIR

Animés par la volonté de se démarquer par la performance, Bill Bowerman et Phil Knight, les fondateurs de Nike, vont très rapidement chercher à développer une technologie permettant d’offrir un meilleur amorti aux coureurs. Déjà réputé dans l’univers du running avec une Cortez qui permis à Steve Prefontaine de s’imposer sur 5000 mètres aux JO de Munich en 1972, l’équipementier américain trouvera très rapidement la solution à sa problématique en la personne de Frank Rudy.

Ingénieur pour la NASA, Marion Franklin Rudy tapera à la porte de Nike en 1977 pour proposer ses services à la marque. Convaincu que ses recherches pour faire avancer l’agence spatiale américaine pouvaient également servir les intérêts de l’équipementier, le scientifique rejoindra les rangs de ce dernier avec les prémices d’un système d’amorti initialement imaginé pour améliorer la couche protectrice des casques des astronautes. Rebaptisée Air-Sole après avoir été adaptée pour s’intégrer dans une semelle de chaussure, cette unité d’air fera son apparition pour la première fois dès l’année suivante dans la Air Tailwind.

Nike Air Tailwind - 1978

Fabriquée pour le marathon d’Honolulu, la Air Tailwind fut un test grandeur nature pour Nike qui voyait dans son système d’amorti à base d’air une excellente alternative aux semelles composées de mousse, la matière amortissante de référence à l’époque mais qui avait l’inconvénient de ne pas retrouver sa forme originale au terme d’une utilisation intensive. Si la Air Tailwind peinera à convaincre, ce ne sera pas le cas de la Air Force 1 ni des premières paires de Air Jordan qui contribueront à populariser la nouvelle technologie d’amorti de Nike au début des années 1980.

SORTIE DE LA AIR MAX 1 EN 1987

Nike ne s’avouera pas vaincu et continuera d’œuvrer pour l’émancipation de son système Air-Sole dans le running avec pour finalité d’en faire un standard.

C’est à Tinker Hatfield qu’elle confiera cette délicate mission en 1985 alors qu’elle venait tout juste à de rentrer dans le cercle fermé des entreprises générant plusieurs milliards de dollars de revenus. Embauché 5 ans plus tôt par Nike en tant qu’architecte d’intérieur, Tinker Hatfiled n’était pas prédisposé à se lancer dans le design de chaussures. Et pourtant, c’est bel et bien à lui que la marque va s’adresser pour profiter à la fois de son expérience et de ses connaissances. L’objectif était de concevoir un modèle performant dont le design novateur resterait à jamais dans les mémoires. Le moins que l’on puisse dire est que le résultat fut à la hauteur des attentes !

Avec sa fenêtre laissant entrevoir le coussin d’air inséré dans sa semelle au niveau du talon, la Air Max 1 raisonnera à partir de 1987 et pendant de longues années comme une rupture stylistique avec les baskets que l’on avait l’habitude de voir jusqu’ici. Pour la concevoir, le fraichement promu designer de Nike s’est inspiré de l’architecture du Centre Pompidou à Paris. La façade du monument parisien, qui offre une vue sur les entrailles du bâtiment, lui a donné l’idée de rendre visible la bulle d’air pour que les coureurs puis les adeptes de streetwear puissent s’imprégner de la désormais célèbre technologie d’amorti.

Affiche publicitaire pour la Air Max 1 - 1987

La Air Max One originale date donc de 1987. Dans sa version « White/Varsity red », elle arborait un coloris entremêlant du blanc, du gris et du rouge que tous les passionnés de sneakers connaissent très bien. Elle sera ensuite déclinée dans de nombreux autres coloris masculins et féminins que vous pouvez découvrir dès à présent sur Chausport.

EVOLUTION DE LA GAMME NIKE AIR MAX

La basket au nom évocateur rappelant la volonté de Nike d’insérer toujours plus d’unités d’air dans ses chaussures de course (Air Max pour « Air Maximum », ndlr) évoluera rapidement. Trois plus tard, Tinker Hatfield récidivera en effet pour concevoir la très populaire Air Max 90. Caractérisée par sa bulle d’air plus imposante, la petite sœur de la Air Max 1 reste elle aussi séduisante comme à ses débuts. C’est donc fort logiquement que vous pouvez la retrouver sur Chausport dans une sélection de paires qui n’attend plus que vous.

Visuellement très proches l’une de l’autre, les Air Max 1 et 90 ne sont bien évidemment pas les seuls modèles de la gamme née en 1987. Beaucoup d’autres suivront, à l’image de la BW, acronyme de « Big Window », dont les 25 ans furent célébrés en 2016 à l’occasion du « Air Max Day ». Soulignons également l’importance de la Air Max 95 dans l’histoire de la gamme. Avec son design novateur, l’édition sortie comme son nom l’indique en 1995 marquera une rupture stylistique avec ses prédécesseurs et perpétuera la longue lignée de chaussures à bulle frappées de l’incontournable Swoosh.

Si les Air Max font désormais partie du quotidien, elles ont longtemps été portées essentiellement par des hommes. Pourtant, les lignes et les couleurs de cette basket intemporelle sont loin d’en faire un modèle 100% masculin. Au contraire, au fur et à mesure de la démocratisation du sportswear, Nike a cherché à le féminiser, notamment en le déclinant dans des associations de couleurs plus « girlies » qui expliquent pourquoi de plus en plus de femmes se l’approprient aujourd’hui. Toujours aussi confortable et à présent proposée dans des coloris féminins ultra-tendances, la Air Max est devenue le vecteur d’un style « sporty chic » qui plait à tous. Au même titre que la Cortez et la Huarache, elle peut être associée avec n’importe quelle tenue pour une utilisation quotidienne.

LE RENOUVEAU DE LA GAMME AIR MAX

Si les designers qui ont succédé à Tinker Hatfield ont œuvré dans le même sens pour concrétiser la volonté de ce dernier, à savoir insérer toujours plus d’air dans les semelles des Air Max, ils ont fait évoluer en parallèle son design vers des lignes plus modernes.

Nike Air Max LD-Zero

La Air Max LD-Zero reflète parfaitement cette évolution. Sans toutefois rompre avec les racines de la gamme, la silhouette imaginée par Hiroshi Fujiwara se pare d’une semelle qui comporte des coussins d’air visibles sur toute sa longueur. Avec son empeigne inspirée de celle de la LD-1000, une chaussure de course phare des années 70, elle arbore ainsi un look certes rétro mais néanmoins tourné vers l’avenir. Derrière son élégance assurée par la combinaison de matières premiums telles que du mesh, du tissu et du cuir suédé, se cache un concentré de technologies. En plus de la technologie d’amorti Air-Sole, la LD-Zero intègre le système de maintien du pied Flywire. Placé au niveau des lacets, celui-ci vient apporter davantage de confort à la basket que vous pouvez évidemment retrouver sur Chausport dans notre gamme dédiée.

Nike Air Max More

Preuve que les classiques sont toujours une excellente source d’inspiration pour la création de nouvelles baskets, la Air Max More a hérité pour sa part de la semelle de la Air Max 2017. Il s’agit également d’une semelle composée intégralement d’air pensée autant pour offrir un amorti performant qu’un design moderne. Une touche de modernité que Nike a aussi cherché à appliquer à l’intérieur de la chaussure. La Air Max More est en effet dotée d’un système de maintien du pied novateur qui repose sur la présence d’un chausson interne couplé à un revêtement moulé dénué de couture. Du côté des matériaux utilisés pour sa fabrication, l’équipementier a sans surprise misé sur la légèreté avec une empeigne en maille texturée ultra-respirante. De quoi vous assurer un confort inégalé tout au long de la journée. Pour en profiter, découvrez sans plus tarder l’ensemble de la gamme sur Chausport.

Pour vous rendre compte de l’ampleur qu’elle a prise au fil des années et de son évolution sur le plan esthétique, Nike a réalisé une superbe infographie que vous pouvez visualiser ci-dessous. Celle-ci retrace la chronologie des modèles cultes sortis jusqu’en 2015, avec un focus sur la taille occupée par le coussin d’air dans la semelle de chacun d’eux.

Evolution des Nike Air Max depuis 1987